Arrêté déterminant la taille minimum de capture

 

  

JORF n°0045 du 22 février 2013

 

Texte n°28

 

 

ARRETE

Arrêté du 29 janvier 2013 modifiant l’arrêté du 26 octobre 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins (pour une espèce donnée ou pour une zone géographique donnée) effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir

 

NOR: TRAM1240353A

 

 

 

 

Publics concernés : personnes morales, personnes physiques, services déconcentrés.

 

Objet : détermination de la taille minimale ou du poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins (pour une espèce donnée ou pour une zone géographique donnée) effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir.

 

Entrée en vigueur : ce texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

 

Notice : le présent arrêté modifie l’arrêté du 26 octobre 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins (pour une espèce donnée ou pour une zone géographique donnée) effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir.

 

Il détermine la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins pour la seule pêche de loisir. Les tailles minimales de capture et de débarquement pour la pêche professionnelle sont déterminées par un arrêté applicable aux pêcheurs professionnels, actuellement l’arrêté du 28 janvier 2013 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins pour la pêche professionnelle.

 

Les modifications apportées par le présent arrêté permettent notamment d’inclure une taille minimale pour la pêche de loisir, en aval de la limite transversale de la mer, de l’alose, du saumon et de la truite de mer.

 

Les tailles minimales du makaire bleu et du makaire blanc en Atlantique ainsi que de l’espadon en Méditerranée ont été ajoutées, conformément à la réglementation internationale sur ces espèces.

 

Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site LEGIFRANCE

(http://www.legifrance.gouv.fr).

 

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche,

 

Vu les recommandations de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) ;

 

Vu le règlement (CE) n° 850/1998 du Conseil du 30 mars 1998 visant à la conservation des ressources de pêche par le biais de mesures techniques de protection des juvéniles d’organismes marins, notamment son article 18 ;

 

Vu le règlement (CE) n° 1967/2006 du Conseil du 21 décembre 2006 concernant des mesures de gestion pour l’exploitation durable des ressources halieutiques en Méditerranée ;

 

Vu le règlement (CE) n° 520/2007 du Conseil du 7 mai 2007 prévoyant des mesures techniques de conservation pour certains stocks de grands migrateurs et abrogeant le règlement (CE) n° 973/2001 ;

 

Vu le règlement (CE) n° 302/2009 du Conseil du 6 avril 2009 relatif à un plan pluriannuel de reconstitution des stocks de thon rouge dans l’Atlantique Est et la Méditerranée ;

 

Vu le règlement (CE) n° 1224/2009 du Conseil du 20 novembre 2009 instituant un régime communautaire de contrôle afin d’assurer le respect des règles de la politique commune de la pêche ;

 

Vu le règlement d’exécution (UE) n° 404/2011 de la Commission du 8 avril 2011 portant modalités d’application du règlement (CE) n° 1224/2009 du Conseil instituant un régime communautaire de contrôle afin d’assurer le respect des règles de la politique commune de la pêche ;

 

Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment ses articles L. 946-5 et L. 946-6 ;

 

Vu le décret n° 87-182 du 19 mars 1987 fixant certaines mesures de gestion et de conservation des ressources halieutiques dans les eaux territoriales et la zone économique française au large des côtes de Saint-Pierre-et-Miquelon ;

 

Vu le décret n° 89-1018 du 22 décembre 1989 portant application du décret du 9 janvier 1852 modifié sur l’exercice de la pêche maritime en ce qui concerne la détermination de la taille minimale de capture et de débarquement de certains poissons et autres animaux marins ;

 

Vu le décret n° 90-94 du 25 janvier 1990 modifié pris pour l’application du titre II et du titre IV du livre IX du code rural et de la pêche maritime ;

 

Vu le décret n° 90-618 du 11 juillet 1990 modifié relatif à l’exercice de la pêche maritime de loisir ;

 

Vu l’arrêté du 26 octobre 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons et autres organismes marins (pour une espèce donnée ou pour une zone géographique donnée) effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir ;

 

Vu l’arrêté du 28 janvier 2013 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins pour la pêche professionnelle ;

 

Vu la mise en ligne du projet du présent arrêté réalisée du 28 décembre 2012 au 14 janvier 2013 ;

 

Considérant l’adoption de la « charte d’engagements et d’objectifs pour une pêche de loisir éco-responsable », signée le 7 juillet 2010, dont l’un des objectifs est de revoir l’encadrement de la pêche de loisir,

 

Arrête : 

  

Article 1

 

Après le dernier alinéa de l’article 1er de l’arrêté du 26 octobre 2012 susvisé, est ajouté l’alinéa suivant :

 

«Il s’applique sans préjudice des réglementations internationales, communautaires, nationales plus contraignantes relatives aux tailles minimales ou aux poids minimaux de capture des poissons et autres organismes marins.» 

 

Article 2

  

L’article 2 de l’arrêté du 26 octobre 2012 susvisé est remplacé par la disposition suivante :

 

« Les tailles et poids minimaux de capture des poissons et autres organismes marins sont fixés, dans les zones concernées, à l’annexe I du présent arrêté. » 

 

Article 3

 

 L’annexe I de l’arrêté du 26 octobre 2012 susvisé est abrogée et remplacée par l’annexe I du présent arrêté. 

 

Article 4

  

L’article 3 de l’arrêté du 26 octobre 2012 susvisé est remplacé par la disposition suivante :

 

« Les tailles et les poids minimaux de capture des poissons et autres organismes marins sont mesurés conformément à la réglementation communautaire en vigueur, rappelée à l’annexe II du présent arrêté. » 

 

Article 5

 

 L’annexe II de l’arrêté du 26 octobre 2012 susvisé est abrogée et remplacée par l’annexe II du présent arrêté. 

 

Article 6

  

La directrice des pêches maritimes et de l’aquaculture et les préfets de région concernés sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. 

 

 

  

 

A N N E X E I

 

TAILLES ET POIDS MINIMAUX DE CAPTURE DES POISSONS

 

ET AUTRES ORGANISMES MARINS

 

Les noms communs des poissons et autres organismes marins sont donnés à titre indicatif.  

 

I. ― Mer du Nord, Manche, Atlantique  

 

 

 

POISSONS

 

 

 

Nom commun

 

Nom scientifique

 

Tailles et poids minimaux

 

 

 ALOSES

 Alosa spp.

 30 cm

 

 

 ANCHOIS

 Engraulis encrasicolus

 12 cm

 

 

 BAR COMMUN

 Dicentrarchus labrax

 42 cm

 

 

 BAR MOUCHETE

 Dicentrarchus punctatus

 30 cm

 

 

 BARBUE

 Scophtalmus rhombus

 30 cm

 

 

 CABILLAUD

 Gadus morhua

 42 cm

 

 

 CARDINES

 Lepidorhombus spp.

 20 cm

 

 

 CHAPON

 Scorpaena scrofa

 30 cm

 

 

 CHINCHARDS

 Trachurus spp.

 15 cm

 

 

 CONGRE

 Conger conger

 60 cm

 

 

 CORB

 Sciaena umbra

 35 cm

 

 

 DORADE GRISE

 Spondyliosoma cantharus

 23 cm

 

 

 DORADE ROSE/ PAGEOT ROSE

 Pagellus bogaraveo

 23 cm

 

 

 DORADE ROYALE

 Sparus aurata

 23 cm

 

 

 EGLEFIN

 Melanogrammus aeglefinus

 30 cm

 

 

 ESPADON

 Xiphias gladius

 170 cm (LJFL) *

 

 

 FLET

 Platichthys flesus

 20 cm

 

 

 GERMON

 Thunus alalunga

 2 kg

 

 

 HARENG

 Clupea harengus

 20 cm

 

 

 LIEU NOIR

 Pollachius virens

 35 cm

 

 

 LIEU JAUNE

 Pollachius pollachius

 30 cm

 

 

 LINGUE

 Molva molva

 63 cm

 

 

 LINGUE BLEUE

 Molva dipterygia

 70 cm

 

 

 LIMANDE

 Limanda limanda

 20 cm

 

 

 LIMANDE SOLE

 Microstomus kitt

 25 cm

 

 

 LOTTE

 Lophius piscatorius

 50 cm

 

 

 MAIGRE

 Argyrosomus regius

 45 cm

 

 

 MAKAIRES BLANCS

 Tetrapturus spp.

 168 cm (LJFL) *

 

 

 MAKAIRE BLEU

 Makaira nigricans

 251 cm (LJFL) *

 

 

 MAQUEREAUX

 Scomber spp.

 20 cm

 

 

 MAQUEREAUX

(mer du Nord)

 Scomber spp.

 30 cm

 

 

 MERLAN

 Merlangius merlangus

 27 cm

 

 

 MERLU

 Merluccius merluccius

 27 cm

 

 

 MOSTELLES

 Phycis spp.

 30 cm

 

 

 MULETS

 Mugil spp.

 30 cm

 

 

 ORPHIES

 Belone spp.

 30 cm

 

 

 PLIE/ CARRELET

 Pleuronectes platessa

 27 cm

 

 

 ROUGETS

 Mullus spp.

 15 cm

 

 

 SAR COMMUN

 Diplodus sargus

 25 cm

 

 

 SARDINE

 Sardina pilchardus

 11 cm

 

 

 SAUMON

 Salmo salar

 50 cm

 

 

 SOLES

 Solea spp.

 24 cm

 

 

 THON ROUGE

 Thunnus thynnus

 30 kg ou 115 cm (longueur à la fourche)

 

 

 TRUITE DE MER

 Salmo trutta

 35 cm

 

 

 TURBOT

 Psetta maxima

 30 cm

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

  

CRUSTACÉS

 

 

Nom commun

Nom scientifique

Tailles minimales

 

 

 ARAIGNEE DE MER

 Maia squinado et Maja brachydactyla

 12 cm

 

 

 BOUQUET/ CREVETTE ROSE

 Palaemon serratus

 5 cm

 

 

 CREVETTES (AUTRES QUE BOUQUET)

 Crangon spp., Pandalus spp., Palaemon spp. (hors Palaemon serratus), Penaeus spp, Parapenaeus longirostris

 3 cm

 

 

 ETRILLE

 Polybius henslowi et Necora puber

 6,5 cm

 

 

 HOMARD

 Homarus gammarus

 8,7 cm (LC) (*)

 

 

 LANGOUSTE ROUGE

 Palinurus spp.

 11 cm (LC) (*)

 

 

 LANGOUSTINE

 Nephrops norvegicus

 9 cm (LT) (*)

 

 

 Queues de LANGOUSTINES

  

 4,6 cm

 

 

 TOURTEAU

au nord du 48e parallèle Nord

 Cancer pagurus

 14 cm

 

 

 TOURTEAU

au sud du 48e parallèle Nord

 Cancer pagurus

 13 cm

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

 

 

 

MOLLUSQUES

 

 

 

Nom commun

 

Nom scientifique

 

Tailles et poids minimaux

 

 

 BUCCIN/ BULOT

 Buccinum undatum

 4,5 cm

 

 

 CLOVISSE

 Venerupis pullastra

 4 cm

 

 

 COUTEAUX

 Ensis spp., Pharus legumen, Solen spp.

 10 cm

 

 

 COQUE/ HENON

 Cerastoderma edule

 3 cm

 

 

 COQUILLE St JACQUES

 Pecten maximus

 11 cm

 

 

 HUÎTRE CREUSE

 Crassostrea gigas

 5 cm

 

 

 HUÎTRE PLATE

 Ostrea edulis

 6 cm

 

 

 MACTRE SOLIDE

 Spisula solida

 2,5 cm

 

 

 MOULE

 Mytilus edulis

 4 cm

 

 

 OLIVE DE MER/ TELLINE

 Donax spp. et Tellina spp.

 2,5 cm

 

 

 ORMEAUX

 Haliotis spp.

 9 cm

 

 

 OURSIN

 Paracentrotus lividus

 4 cm (piquants exclus)

 

 

 OURSIN, région Bretagne

 Paracentrotus lividus

 5,5 cm (piquants exclus)

 

 

 PALOURDE EUROPEENNE

 Ruditapes decussatus

 4 cm

 

 

 PALOURDE JAPONAISE

 Ruditapes philipinarum

 4 cm

 

 

 PALOURDE ROSE

 Venerupis rhomboides

 4 cm

 

 

 PALOURDE ROUGE/ VERNIS

 Callista spp.

 6 cm

 

 

 PRAIRES/ CLAM

 Venus verrucosa/ Mercenaria mercenaria

 4,3 cm

 

 

 POULPES

 Octopus vulgaris et Eledone cirrhosa

 750 g

 

 

 VANNEAUX/ PETONCLES

 Chlamys spp.

 4 cm

 

 

 VENUS

 Spisula spp.

 2,8 cm

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

  

II.-Méditerranée  

 

  

POISSONS

 

 

 

Nom commun

 

Nom scientifique

 

Tailles et poids minimaux

 

 

 ANCHOIS

 Engraulis encrasicolus

 9 cm

 

 

 BAR COMMUN/ LOUP

 Dicentrarchus labrax

 30 cm

 

 

 CERNIER ATLANTIQUE

 Polyprion americanus

 45 cm

 

 

 CHAPON

 Scorpanea scofra

 30 cm

 

 

 CHINCHARDS

 Trachurus spp.

 15 cm

 

 

 CONGRE

 Conger conger

 60 cm

 

 

 CORB

 Sciaena umbra

 35 cm

 

 

 DORADE GRISE

 Spondyliosoma cantharus

 23 cm

 

 

 DORADE COMMUNE/ PAGEOT ROSE

 Pagellus bogaraveo

 33 cm

 

 

 DORADE ROYALE

 Sparus aurata

 23 cm

 

 

 ESPADON

 Xiphias gladius

 90 cm (LJFL) (*) ou 10 kg de poids vif

 

 

 MAIGRE

 Argyrosomus regius

 45 cm

 

 

 MAQUEREAUX

 Scomber spp.

 18 cm

 

 

 MARBRE

 Lithognathus mormyrus

 20 cm

 

 

 MERLU

 Merluccius merluccius

 20 cm

 

 

 MEROUS

 Epinephelus spp.

 45 cm

 

 

 MOSTELLES

 Phycis spp.

 30 cm

 

 

 PAGEOT ACARNE

 Pagellus acarne

 17 cm

 

 

 PAGEOT ROUGE

 Pagellus erythrinus

 15 cm

 

 

 PAGRE COMMUN

 Pagrus pagrus

 18 cm

 

 

 ROUGETS

 Mullus spp.

 15 cm

 

 

 SAR COMMUN

 Diplodus sargus

 23 cm

 

 

 SAR à museau pointu

 Diplodus puntazzo

 18 cm

 

 

 SAR à tête noire

 Diplodus vulgaris

 18 cm

 

 

 SARDINE

 Sardina pilchardus

 11 cm

 

 

 SOLES

 Solea spp.

 24 cm

 

 

 SPARAILLON

 Diplodus annularis

 12 cm

 

 

 THON ROUGE

 Thunnus thynnus

 30 kg ou 115 cm (longueur à la fourche)

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

 

  

 

CRUSTACÉS

 

 

 

Nom commun

 

Nom scientifique

 

Tailles minimales

 

 

 CREVETTE ROSE DU LARGE

 Parapenaeus longirostris

 2 cm (LC) (*)

 

 

 HOMARD

 Homarus gammarus

 30 cm (LT) (*)

 

 

 LANGOUSTES

 Palinuridae

 9 cm (LC) (*)

 

 

 LANGOUSTINE

 Nephrops norvegicus

 7 cm (LT) (*)

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

 

  

 

MOLLUSQUES ET AUTRES

 

 

 

Nom commun

 

Nom scientifique

 

Tailles et poids minimaux

 

 

 COQUE/ HENON

 Cerastoderma edule

 2,7 cm

 

 

 COQUILLE SAINT-JACQUES

 Pecten jacobeus

 10 cm

 

 

 HUÎTRE CREUSE

 Crassostrea gigas

 6 cm

 

 

 HUÎTRE PLATE

 Ostrea edulis

 6 cm

 

 

 OURSIN

 Paracentrotus lividus

 pêché en mer, 5 cm (piquants exclus)

 

 

 OURSIN

 Paracentrotus lividus

 pêché en étang, 3,5 cm (piquants exclus)

 

 

 PALOURDE EUROPEENNE

 Ruditapes decussatus

 3,5 cm

 

 

 PALOURDES (AUTRES)

 Venerupis spp., Polititapes aureus

 3 cm

 

 

 PRAIRES

 Venus spp.

 2,5 cm

 

 

 TELLINES

 Donax trunculus et Tellina spp.

 2,5 cm

 

 

 (*) LJFL = longueur maxillaire inférieur-fourche.

 (*) LT = longueur totale.

 (*) LC = longueur céphalothoracique.

 

 

 

 III. ― Mayotte

 

 Crustacés

 LANGOUSTES

 Palinurus spp.

 18 cm

 

 

  

IV.-Saint-Pierre-et-Miquelon  

 

Les tailles minimales de capture et de débarquement applicables dans les eaux territoriales ainsi que dans la zone économique française au large des côtes de Saint-Pierre-et-Miquelon figurent dans le décret n° 87-182 du 19 mars 1987 et l’arrêté du 20 mars 1987 fixant certaines mesures de gestion et de conservation des ressources halieutiques dans les eaux territoriales et la zone économique française au large des côtes de Saint-Pierre-et-Miquelon pris en application du décret n° 87-182 du 19 mars 1987.  

 

A N N E X E I I

 

MESURE DE LA TAILLE D’UN ORGANISME MARIN  

 

A. ― Mer du Nord, Manche, Atlantique (règlement (CE) n° 850/1998 du Conseil du 30 mars 1998)

 

1. La taille d’un poisson est mesurée de la pointe du museau à l’extrémité de la nageoire caudale.

 

2. La taille des langoustines est mesurée :

 

― soit parallèlement à la ligne médiane à partir de l’arrière d’une des orbites jusqu’à la bordure distale du céphalothorax (longueur de la carapace) ;

 

― et/ ou de la pointe du rostre jusqu’à l’extrémité postérieure du telson, à l’exclusion des setae (longueur totale ― LT) ;

 

― et/ ou dans le cas des queues de langoustines détachées, à partir du bord antérieur du premier segment trouvé sur la queue jusqu’à l’extrémité postérieure du telson, à l’exclusion des setae. Cette mesure est faite à plat, sans étirement et sur la face dorsale.

 

3. La taille des homards correspond à la longueur de la carapace mesurée parallèlement à la ligne médiane à partir de l’arrière d’une des orbites jusqu’à la bordure distale du céphalothorax.

 

4. La taille des langoustes correspond à la longueur de la carapace mesurée de la pointe du rostre jusqu’au point médian de la bordure distale du céphalothorax.

 

5. La taille des tourteaux correspond à la largeur maximale de la carapace mesurée perpendiculairement à la ligne médiane antéropostérieure de la carapace.

 

6. La taille des araignées de mer correspond à la longueur de la carapace mesurée le long de la ligne médiane à partir du bord de la carapace entre les rostres jusqu’au bord postérieur de la carapace.

 

7. La taille des mollusques bivalves correspond à la plus grande dimension de la coquille.

 

B. ― Méditerranée (règlement (CE) n° 1967/2006 du Conseil du 21 décembre 2006)

 

1. La taille des poissons est mesurée de la pointe du museau à l’extrémité de la nageoire caudale.

 

2. La taille des langoustines est mesurée :

 

― soit parallèlement à la ligne médiane à partir de l’arrière d’une des orbites jusqu’au point médian de la bordure distale dorsale du céphalothorax (longueur céphalothoracique) ;

 

― soit de la pointe du rostre jusqu’à l’extrémité postérieure du telson, à l’exclusion des setae (longueur totale).

 

3. La taille des homards est mesurée :

 

― soit parallèlement à la ligne médiane à partir de l’arrière d’une des orbites jusqu’au point médian de la bordure distale dorsale du céphalothorax (longueur céphalothoracique)

 

― soit de la pointe du rostre jusqu’à l’extrémité postérieure du telson, à l’exclusion des setae (longueur totale).

 

4. La taille des langoustes est mesurée, parallèlement à la ligne médiane, de la pointe du rostre jusqu’au point médian de la bordure distale dorsale du céphalothorax (longueur céphalothoracique).

 

5. La taille des mollusques bivalves correspond à la plus grande dimension de la coquille.

 

C. ― Grands migrateurs (règlement ([CE]) n° 520/2007 du Conseil du 7 mai 2007)

 

1. Toutes les espèces de grands migrateurs, sauf les istiophoridés, sont mesurées en longueur fourche, c’est-à-dire la distance en projection verticale entre l’extrémité de la mâchoire supérieure et l’extrémité du rayon caudal le plus court.

 

2. Les istiophoridés sont mesurés de la pointe de la mâchoire inférieure à la fourche de la nageoire caudale. 

 

 Fait le 29 janvier 2013. 

 

Pour le ministre et par délégation : 

La directrice des pêches maritimes et de l’aquaculture, 

C. Bigot